Mots clefs : Port - Mère des choses - Elf méritants traditionalistes - Equus - Zoo à familiers - Panhumanistes - Forêt de Narsil

Ville portuaire d'Otavan Veret

Otavan Veret est un très important port sur la cote sud sud-ouest du continent de pangée.

Il ne dessert aucun pylône en particulier, mais est proche d'une très grande forêt qui se trouve au milieu d'une zone extrêmement aride, la forêt de Narsil, une légère aura magique qu'entretiennent les elfs qui y habitent, lui permet de se maintenir dans cette région desséché.
Cette immense forêt est connue pour accueillir la plus grande communauté elf de l'univers Xitraguptennien, et ils sont méritants traditionalistes.

Le port est une étape sur la route des navires qui circulent autour du continent de Pangée, unique continent de la planète Xitragupten.

Climat régional

Désertique

Autorités

Rowadua Annatas dit "le grand" pour les elfs méritants traditionalistes de la cité et de la forêt de Narsil, il est clerc/magicien 13/8 de La mère des choses.
Il dirige la ville avec un conseil de 10 membres, dont la majorité est elfe ou demi-elfe, mais leurs décisions sont surveillées par les non-elfes, et toute dérive communautariste elfique serait risquée.

Palace elfique

Prix d'entrée

Aucun.

Description générale

C'est le plus grand port Xitraguptennien, il a une certaine puissance économique et politique, ses forces militaires sont conséquentes mais limitées, pour éviter le risque d'apparaître comme une force à caractère elfique, et de ce fait, le port est sous la protection du pylône de Xitragupten à qui il paye un tribus chaque semestre, notamment en bétails humains elfes.

Il se trouve dans une région très aride et désertique, mais la ville est maintenue magiquement dans un micro climat chaud et humide qui lui permet de posséder de nombreux parcs et jardins.
La ville est construite sur une petite colline et est entourée de puissantes murailles, l'intérieur de la cité est partiellement visible quand l'ont arrive de la mer, et fait forte impression avec ses grands temples, ses riches bâtisses de style elfiques et ses parcs plantées d'arbres, le tout au milieu d'un désert.

Les quais permettent d'accueillir six grands navires simultanément, et la grande baie où se trouve le port, permet à de nombreux navires de mouiller à quelques centaines de mètres de la cote, en restant assez bien protégés, même en cas de forte tempête.
Plusieurs cales sèches à l'extérieur de la ville servent principalement à la réparation de bateaux de passage et construisent sur commande des bateaux de style elfiques, ce qui ne représente pas plus de 2 à 3 bateau par ans et majoritairement de petite ou moyenne taille.
Ceux-ci sont souvent démontées pour être acheminé sur le fleuve Belor qui traverse la forêt de Narsil, où transporté par bateau jusqu'au lointain port de Cherchell, où ils sont assemblés pour servir dans la région "des mers-lacs" du nord-ouest de Pangée.

Dans cette baie qui fait une demi-douzaine de kilomètres carré, la profondeur moyenne n'est que d'une dizaine de mètre.

La ville possède de nombreuses riches villa elfiques sur le modèle du bâtiment rond d'une trentaine de mètre de diamètre avec un seul étage, toit terrasse avec quelques petites tours alcôve, et un petit jardin d'agrément au centre.

Méritant elf artisan en livre d'art

La forte population elf (30%) se trouve majoritairement regroupé à l'est de la ville.

Les importantes fortifications qui entourent Otavan-Veret, font une dizaine de mètre d'épaisseur et autant de hauteur.
Treize tours parsèment la muraille et les 3 portes que compte la ville en sont chacune flanquées de deux.

Quelques bassins d'eau douce se trouvent dans certains quartiers, et il est possible de se baigner librement dans une partie d'entre eux.

L'entrée dans la ville depuis le port débouche sur une élégante et large allée bordée d'arbres, puis passe entre deux vastes bassins, et conduit vers l'imposant temple de la mère des choses qui abrite un zoo à familiers offrant un choix important d'animaux normaux de petite taille.

Otavan Veret est la capitale officieuse des elfs méritants traditionalistes et une grande partie de ses membres les plus puissants y résident.
Notamment Rowadua Annatas, leur chef, qui dirige aussi la ville, Abraxane, une magicienne 21ème, la famille Enen Tablin, une influente famille de magiciens et de clercs Elfs qui co-dirige le temple de la mère des choses avec Rowadua Annatas, ils contrôlent aussi les chantiers navals et s'occupent du commerce et des échanges avec les communautés elfs de la forêt de Narsil, la Famille Eloatuen qui gère le temple de Equus et les auberges "Ambanoas" et "Chez Vontas".

Les elfs méritants traditionalistes continuent à vivre en communautés et essayent autant que possible de suivre les anciens us et coutume des elfs, mais en ayant pris comme dieux, des grands anciens dit “doux” notamment la mère des choses, Equus, Snag, ou plus rarement Zor Chlortho voir, une Entité.
Certains vénèrent Esbériven la déesse elf panhumaniste de la beauté et de l'amour, qui est plus ou moins toléré par les méritants non elfs, tant que ses cultistes sont d'alignement neutres et se plient un minimum aux valeurs des méritants.

La ville est alimentée quasiment intégralement grâce au produits des cultures de la forêt de Narsil et un convoi de taille moyenne s'y rends ou en viens chaque semaine.

Les elfs méritants traditionalistes étant quasiment tous végétariens, les produits carnées pour l'autre partie de la population, arrivent par bateaux.

L'eau est fournie par différents puits allant puiser dans une profonde nappe phréatique.

La principale activité économique de la ville est la production de mobilier, d'objets, armes, vêtements, aliments, tous de facture elfiques et sont exportés dans tout Xitragupten et au delà.
Les Elfs méritants traditionalistes évitant la possession de bétails humains, tout les ateliers qui confectionnent ces produits sont de petite taille et les elfs méritants sont à la base de la majorité des marchandises crées, car être artisan créatifs est une de leur occupation favorite.
Ils sont aussi spécialisé dans la confection de capes et bottes d'elfs magiques dont Abraxane est une grande productrice, notamment de capes personnalisées.

La ville est aussi réputée pour son école de dressage de bétails humains musicien de haut niveau, principalement elfs, activité gérée par la famille elf Adartrel, sur la petite île dite "des musiciens" qui se trouve à quelques centaines de mètres des quais de la ville.

Rowadua Annatas

Rowadua Annatas Est le chef des elfes dit " méritants traditionalistes" de l'univers Xitraguptennien et est réputé pour sa grande sagesse et son intelligence.

Les elfes viennent parfois de très loin pour pouvoir le consulter sur divers sujet où pour régler des litiges importants "à la mode elfique".
Les elfes lui ont donné le nom de "Rowadua Annatas le grand" et en ont fait le chef de la communauté, quand il a réussi à sortir celle-ci d'un mauvais pas, suite à la chute de Harsniel Ifalendil, leur ancienne chef, qui dirigeait aussi la cité.

Harsniel Ifalendil était prêtresse 15ème d'Esbériven, mais entretenais ainsi qu'un certain nombre d'autres d'elfs de la ville, beaucoup trop de relations avec les elfs panhumanistes traditionaliste qui se cachaient et se cachent encore dans la forêt de Narsil, et les alertaient quand des groupes d'aventuriers méritants étaient repérés se rendant dans la forêt.
Mais une trentaine d'année de cela, un de ces groupes dont l'arrivé fut annoncée, fut attaqué et tué lors d'une embuscade tendu par les elfes panhumanistes de la forêt, parmis ces aventuriers se trouvait Knoss Kasar un personnage important.
A la nouvelle de l'attaque et de l'identité d'une des victimes, la panique s'empara des elfes de la ville, car cela allait amener à coup sûr de terribles représailles, cette attaque faisait d'eux une "communauté au regards fuyants", nom que donnent les méritants aux communautés elfes traîtresses.
Beaucoup tentèrent de s'enfuir, y compris Harsniel Ifalendil, pour se réfugier dans la forêt de Narsil, mais ceux qui n'avaient pas les moyens de se déplacer assez vite vers la forêt distante de 120 km, furent interceptés par un très rapide contingent de méritants de haut niveau, dont beaucoup de nécromanciens des pylônes proches, Xitragupten et Gorée, attiré par l'occasion de pouvoir capturer des panhumanistes à sacrifier à peu de frais.
Les elfes capturés et leurs familles, furent ramené a Otavan-Veret, ceux d'alignement "bon" promptement identifiés par les nécromanciens et ramené chez eux, les autres que la fuite avait rendu suspect furent interrogés voir torturés pour connaître leur degrés d'implications.
De nombreux elfes furent spoliés, condamnés à de lourdes amendes, et beaucoup, à des peines d'affaiblissement, mais leurs ennuis ne faisaient que commencer, car Harsniel Ifalendil et ses proches, eux, avait réussi à s'enfuir.
Entre temps Knoss Kasar fut ramené à la vie et le contrôle de la ville lui fut donné ainsi que les pleins pouvoirs de justice sur les elfs compromis.
Elfs méritants traditionnalistes Celui-ci décida de forcer Harsniel Ifalendil à se rendre sous peine de faire augmenter chaque jours les amendes et peines physiques sur les elfes capturés, ainsi que prendre leurs enfants pour en faire des bétails humains.
Les jours passèrent, les châtiments se multipliaient, mais la prêtresse ne se manifestait pas.
Après deux semaines, il fallait se rendre à l'évidence, elle ne viendrais pas, mais Knoss Kasar fit bien savoir qu'il continuerait jusqu'a qu'il ne reste rien socialement des elfs prisonniers et de leur familles.
C'est à ce moment là que Rowadua Annatas un elfe de la ville, réussi à le convaincre de mettre fin à l'ultimatum en échange de sa garantie qu'il irait lui-même tenter de la capturer, et donna ses deux propres enfants en otages.
Il partit donc seul pour la retrouver, ce qui était extrêmement risqué, car elle était plus puissante que lui et connaissait mieux la forêt, mais face au comportement de la prêtresse et à l'attaque initiale des elfes panhumanistes qui étaient responsable de leurs malheurs, les autres elfes méritants de la forêt aidèrent Rowadua Annatas dans sa tache, et Harsniel Ifalendil fut tuée et sa dépouille ainsi que ses proches, ramené à la ville.
Elle fut ramené à la vie, dépouillé, condamné à une amende de 12 millions de pièces d'or qu'elle mis 8 ans à payer en faisant des sorts, et elle fut marquée du signe d'infamie.
Elle serait toujours vivante et se trouverais dans la foret de Narsil, dans une communauté d'elfes méritant.

C'est grâce à cette action qui permis de sauver de nombreux elfes des peines beaucoup plus sévères sans compter la perte de leurs enfants que Rowadua Annatas gagna sa particule et son statut.
Avec le temps, il montra aux autres méritants non elfs que le temps des graves compromissions étaient révolue, et il réussi à gagner la confiance de Knoss Kasar qui entre temps avait décidé de s'installer dans la ville.
Ce dernier, mis en place la structure de direction classique d'un conseil de 9 membres plus un chef a 3 voix, et autorisa qu'une majorité d'elfs ou demi-elfs y soient représenté.
Knoss Kasar fait toujours parti du conseil, et tout le monde sais qu'il est un contre-pouvoir d'une une main-mise trop importante que pourrait prendre les elfes et a potentiellement un droit de veto sur les votes du conseil, mais les elfes font bien attention à ne pas dépasser les limites, et ce droit de veto n'a encore jamais été utilisé.

Knoss Kasar

Knoss Kasar

Est un guerrier/infiltrateur 15/11, ancien chef du pylône de Benta Zoll et petit fils de Knoss un puissant personnage de l'histoire passé Xitraguptenienne, qui dirigea au faîte de sa puissance, les pylônes de Xitragupten, Zoer Kur et Benta Zoll, tous perdu après la "guerre contre l'empire Knoss" qui eut lieux il y à 60 ans de cela.
Knoss Kasar qui dirigeait le pylône de Benta-Zoll au nom de son père, en perdit le contrôle à l'issue de la guerre, et il disparu pendant une dizaine d'année.
Il réapparu sur le satellite artificiel de Saffron, où il s'était probablement caché tout ce temps, et revint sur Xitragupten où il mena quelques opérations en temps que mercenaire, puis il disparu de nouveau de la circulation pendant vingt ans avant de refaire de nouveau surface, toujours en temps que mercenaire, et c'est au cours d'une de ces mission dans la foret de Narsil où il devait avec son groupe capturer des elfes panhumanistes, qu'il tomba dans l'embuscade qui lui fut fatale, mais en même temps le tournant de sa vie.
Après les événements décrit plus haut il décida de s'installer à Otavan-Veret, d'où il effectue avec Viragema Ermoodo, une nécromancienne, des opérations de temps à autre d'exploration des zones sauvages de la forêt de Narsil, à la recherche d'elfes panhumanistes et pour en réguler la population de monstres, notamment celle des Herex, des insectes géants.

Il gère pour le pylone de Xitragupten, le tribut semestrielle que doit verser la ville, tribut qui se compose principalement, de bétails humains elfs, souvent des enfants qui sont envoyé au pylone, ainsi qu'une drogue très populaire nommée Mélange de Narsil qui est un assemblage d'herbes endémiques à cette forêt et dont le secret de fabrication reste un monopole elfique.
Par le passé cette cité-portuaire à été sous le contrôle du pylône de Gorée, quand celui était en position de force par rapport à celui de Xitragupten, son grand rival.

Viragema Ermoodo

Est une Nécromancienne 12ème qui réside dans une tour qui n'est accessible que par bateau, à partir du bassin qui la borde.
Très proche de Knoss Kasar, elle est responsable de la gestion de la capture des elfs panhumanistes de la forêt de Narsil où des environs, pour éviter tout excès où toute opération non autorisée, pour empêcher que cette source de panhumaniste ne se tarisse.
Bien qu'elle dépende des autorités de Xitragupten et des nécromanciens qui y résident, elle doit répondre de ses choix et de sa bonne gestion du "parc de panhumaniste de Narsil" auprès de Yuld le grand nécromant du pylône de Targovist/Nécromunda.
Elle s'est spécialisé dans la fabrication de Golem de chair "esthétiques" qui en font des "compagnes" où des "compagnons" très appréciés des nécromanciens et des individus aux goûts particuliers.
Cette activité horrifie les elfs méritants qui lui proposent régulièrement des sommes conséquentes pour qu'elle parte.

Aca Amb

Aca Amb

Est une demi-elf prêtresse du culte d'Esbériven et est la chef du culte pour les elfs méritants traditionalistes.
Elle réside dans l'auberge Ambarona, mais est souvent en déplacement dans la forêt de Narsil, où là ou se trouvent des communautés d'elfs.

Elle est très respectées chez les elfs et au delà, car à la chute de Harsniel, elle même étant compromise, elle fut dépouillée de sa fortune considérable, et vendit l'image de sa beauté pour clonage au maximum, pour pouvoir racheter des enfants elfs promis à devenir des bétails humains suite à l'ultimatum imposé par Knoss Kasar pour forcer la reddition d'Harsniel.
Ce qui fait qu'il est assez fréquent de rencontrer des Bétails humains Asphines à son image.
Vendre sa beauté est normalement un tabou chez les elfs traditionalistes, méritants où pas.

Tendances générale d'alignement du pylône et niveau de sécurité

Loyal Neutre - niveau de sécurité moyen 5/10 la ville est grande, mais les larges rues bien agencées et éclairées de nuit par des centaines de pierres de lumière continuelle, sont régulièrement patrouillées par des groupes de gardes bétails humains, parfois mené par un méritant.
Pas de guilde mais il est connu, que la ville est sous la surveillance du pylône de Xitragupten, et par conséquent par sa puissante et très crainte guilde, "Mort et résurrection".

Population de méritants

1800 méritants, en standard 4-10 bateau dans la baie où à quai ce qui fait en moyenne, une centaine de méritants de passage avec leurs six cents bétails humains.

Opportunités de missions pour aventuriers

3 sur 5 (moyenne)

Population de bétails humains

5000 dans la ville, les elfs méritants traditionalistes n'ont pas beaucoup de bétails humains à leur service, plus une centaine de type L en élevage/dressage sur l'ile des musiciens.

Religions et temples

Temple de la mère des choses (6), c’est un important temple du culte.

Il abrite un grand zoo à familier normaux de petite taille, plus de 300 espèces de mammifères, reptiles, oiseaux, insectes, etc. sont proposés à la vente.

Temple d'Equus (7), un temple important du culte.
Ce sont eux qui s'occupent des différentes écuries de la ville et de la vente de chevaux, qu'ils ne vendent pas à n'importe qui et à n'importe quelle condition.

Temple de Chtulhu (14), quasiment tous les ports ont un temple de Chtulhu, Il est de petite taille et entièrement sous-marin, ont y accède par un des bassins de la ville, qui communique avec la mer par des tunnels et et est le seul bassin d'eau de mer de la ville.
Il est géré par un clerc 8ème niveau, hybride de troisième génération et se montre très rarement, ce qui n'est pas pour déplaire aux habitants des autres cultes.

A l'époque ou Harsniel Ifalendil la prêtresse d'Esberiven dirigeait la ville, il y avait un temple relativement important de cette déesse, qui se trouvait au sud-ouest, proche des murailles, mais à la chute d'Harsniel et pendant la purge dont à fait l'objet la ville, en représailles, le temple a été rasé et remplacé par des entrepôts/logements pour bétails humains.
Esberiven continue à être vénéré par un certains nombre d'elfs méritants traditionalistes, qui ont dans leurs résidences leurs propres petites chapelle privée du culte.

Puissance militaire

Quelques centaines de bétails humains type G qui font office de gardes et assurent une sécurité relative en patrouillant dans les rues, et bon nombre des elfs et demi-elfs méritants ayant 4 niveaux ou plus font partie d'une forte unité équipée à la mode elfique ancienne, qui en cas de danger peut réunir plus de 200 individus.
Ils ont formé un Orden, nommé "L'Orden des protecteurs de la Forêt de Narsil", mais tout le monde sait que "secrètement" ils se nomment entre eux "les dances-lames" du nom des anciens guerriers d'élite du royaume de Finen Kroem, le dernier roi des elfes.
Cette unité s'occupe en partie de la sécurité du convoi qui chaque semaine fait la navette entre Otavan-Veret et la forêt de Narsil.
Leur chef est une magicienne 13ème de la famille Adartrel, et se nomme Aegsil.

Les deux auberges tenues par les elfs, "Ambarona" (2) et "chez Vontas" (4) comptent chacune un groupe d'aventurier de niveau 8-10 qui s'occupe de la sécurité, et ces groupes sont souvent composé d'elfs ou de demi-elfs de l'Orden des protecteurs de la forêt de Narsil.
La dernière auberge "À la mouche qui rote" (2) à sa sécurité assurée par des membres de la famille Rogelio, une famille niveau 3, d'humains qui gèrent le lieu.

Des balistes contre les navires sont en pièces détachées dans les réserves de la forteresse et peuvent être montée sur les murailles en cas de besoin.

Relations extra planétaires

Presque aucune, une fois par an en moyenne un dropship qui atterrit à une quinzaine de kilomètre de la ville, viens et retourne vers la planète, Zothon qui se trouve dans le système du soleil noir, car des communautés d'elfes vivent dans l'immense forêt qui recouvre quasiment l'intégralité de la surface de la planète.

Byrding elf typique

Services divers

- Boutique de vente de potions et de scrolls standard un peu au dessus de la moyenne, tenue par la famille Enen Tablin.
- Dans une enceinte extérieure à la ville se trouve des cales sèches creusées dans la roche permettant la réparations/l'entretien de navires de toutes tailles, ainsi que la construction sur commande de navire de petite ou moyenne taille, de style elfique.
- Zoo à petit familier normaux dans le temple de la mère des choses.
- Ventes de chevaux au temple d'Equus, mais conditions de vente spéciales

Marché objets magiques

Un petit marché d'objets magique permet d'acheter des objets magiques (13) ainsi que des bottes ou capes d'elfs.

Pentacles

Aucun

Convois

- Par bateau vers l'Ouest : tous les 5 jours en moyenne - dangerosité faible
- Par bateau vers l'Est : tous les 5 jours en moyenne - dangerosité faible
- Vers Tuxedo Moon 1300km - toute les 4 semaines petit/moyen convoi arrive et toute les 3 semaines moyen/gros convoi part - dangerosité grande
- Vers Xitragupten 1600km - toute les 3 semaines moyen/grand convoi arrive et toute les 2 semaines moyen/gros convoi part - dangerosité grande

Auberges

- AMBARONA - 5* est le lieu de rencontre privilégié des riches elfs méritants traditionalistes, les non-elfes sont officiellement les bienvenus, mais objectivement ne le sont pas si ils n'ont pas un aspect et une attitude irréprochables.

- CHEZ VONTAS - 3* - Autres auberges lieux de rassemblement elfs, mais plus modeste et à l'ambiance un peu plus conviviale, mais qui reste d'un certain niveau.

- À LA MOUCHE QUI RÔTE - 1* - Crée pour se démarquer de l'ambiance un peu trop snob et guindée des deux auberges elfs, et son nom, ainsi que sa décoration tape à l'oeil, ont été clairement choisit pour ce moquer de l'atmosphère empruntée régnant dans les deux auberges autres auberges, particulièrement dans Ambarona.

Sans être un conflit, une animosité palpable existe entre les elfes de la cité et la famille Rogelio, arrivée après la chute d'Harsniel Ifalendil, et il est assez rare d'y trouver des elfes de la ville ou de passage de la forêt de Narsil.

Personnages de haut niveau connus

Abraxane, magicienne 21ème.
Zalas Enen Tablin, un archer 17ème.
Methdel Eloatuen, une magicienne 16ème.
Garnae Eloatuen, une magicienne 15ème.
Aca Amb, une cleresse demi-elf d'Esbériven 18ème.
Myrlir Sinaral, un elf guerrier/magicien 15/15.
Fenith Rogelio, chef de la famille Rogelio, magicienne/cleresse de Snag 13/12.
Alenance Rogelio, un Samouraï 16ème.
La forêt de Narsil abrite un certain nombre d'elfs de haut niveau qui parfois sont de passage dans la ville, notamment Firiel, une magicienne 20ème, Nelle Quhela un guerrier 15ème, et une famille de dragon à majorité verte de niveau 5, dont Uthunn, une dragonne verte adulte vieille est 15ème de magicienne.

CARTE D'OTAVAN-VERET - 1 Hexagone = 10 mètres

Spécialités

- Fabrication et réparation de bateaux de toutes taille, avec une forte spécialisation de navire démontables de petite ou moyenne taille, de style elfique.
- Petit Élevage, de bétails humains type L elfs musiciens.
- Fabrication de tout les objets, armes, vêtements, bijoux, aliments, etc. de style elfiques.
- Drogues "Mélange de Narsil".
- Petit marché occasionnel de panhumanistes elfs capturé dans la foret de Narsil, voir parfois dans la ville mais c'est rare, la pluspart du temps exporté pour être revendu au pylône de Xitragupten.
- Formateurs méritants pour des compétences liés à l'artisanat elfique.
- "Capitale" des elfs méritants panhumanistes. - Zoo à petit familier normaux, au temple de la mère des choses. - Ventes de chevaux au temple d'Equus, mais condition d'achats spéciales (pas au cultiste de Yigon, aux nécromanciens, etc.)

Diplomatie

Faible hostilité générale, mais sous surveillance du fait de la présence de nombreux membres de la religion d'Esberiven, et des communauté elfs panhumanistes dans la forêt de Narsil, et la proximité raciale, spirituelle entre les elfs méritants traditionalistes et les elfs panhumanistes traditionalistes.
Il est courant que des méritants, la pluspart du temps non elfs, jettent discrètement des sorts de détection du bien, sur des elfs, particulièrement ceux en séjour où les nouveaux résidents, "au cas où".
Ce qui amène régulièrement des incidents plus ou moins grave, particulièrement avec des groupes d'aventuriers de passage, qui sont là pour la chasse aux panhumanistes, les elfs les surnomment avec mépris tout en les craignant ; "les renifleurs d'elfs".

top