La mort

Dangerosité interne : moyenne - Dangerosité externe : moyenne
Alignement : Loyal Neutre, Chaotique Neutre, loyal mauvais, Chaotique mauvais.

Le symbole de la religion n'est pas unique, il peut prendre de nombreuse formes, mais l'imagerie qui reviens quasiment systématiquement dans ces représentations, est le visage d'une femme, une silhouette de femme enceinte, un foetus, un crâne, des ossements, voir une combinaison de ces symboles, la déesse elle même quand elle apparaît à souvent l'apparence d'une femme enceinte, au visage variable.

La mort n'a qu'une liaison symbolique avec le domaine de la mort, et n'en est pas la représentante ultime, elle est en revanche très lié aux arts de la nécromancie, et unebonne partie des nécromanciens la vénèrent, sans pour autant former un ensemble religieux homogène.

En dehors des nécromanciens, elle est aussi appréciées des poètes et des personnes à la nature sombre et mélancolique.

C'est la guerre entre la mort et une nouvelle entité nécromancienne qui est apparue il y à quelques années : Zoth Hommog, et c'est la guerre froide avec Equus, et La mère des choses.
Comme tout culte des Grands Anciens celui de la mort combat les panhumanistes, mais d'une manière particulière, car les nécromanciens ont besoins d'eux pour exister.

Les nécromants et particulièrement ceux qui vénèrent la mort, veillent à préserver les panhumanistes d'un possible anéantissement, Woman est le dernier pylône tenu par les panhumanistes sur Xitragupten, et tous les puissants méritants savent que si ils décidaient d'attaquer ce pylône où la planète Bacalo où résident les panhumanistes, où les forêts du centre et de l'Est de Xitragupten, ainsi que la planète Zolop où se cachent des petites communautés d'elfs vénérant des dieux bons elfiques, ils auraient les nécromants contre eux.

Les nécromanciens veillent à les laisser prospérer et à éviter leur anéantissement, mais c'est pour mieux organiser des raids afin d'en capturer pour alimenter le marché dont ils sont tributaires.

Il existe de nombreux temples de la mort Xitragupten, Nun Lautomn, Frozen, Zoer Kur, Altan Bulag, Glauque Notor, Wasser, Tsoga Kong ou pylône mantchou en possèdent un.
Le port de Oppidan possède un petit temple du culte.

Yuld de Targovist/Nécromunda

Le plus grand temple se trouve dans le pylône de Targovist/Nécromunda et est dirigée par Yuld, un nécromant humain, qui est le plus grand fournisseur de personnage d'alignement bon à sacrifier.
Il gère les zones où se trouvent les panhumanistes comme de véritables réserves de chasse.
Pour aller faire des opérations de captures de personnages bon aux alentours du pylône de Woman où dans les forêts elfiques, il faut passer par lui, pour avoir les autorisations et les quotas de prélèvements.
La chasse aux panhumanistes est une activité assez lucrative, mais aussi assez dangereuse.
De plus, les règles d'engagements sont assez strictes, notamment, éviter toutes pertes inutiles chez les panhumanistes, et ne pas endommager leur "écosystème", pour leur permettre de prospérer en nombre et en puissance.
Hormis des captures "d'opportunités", qu'il faudra souvent justifier, avec l'aide paradoxale de la victime éventuellement, chasser le panhumaniste sur la planète Xitragupten sans passer par Yuld, est dangereux, il faudra alors revendre la "marchandise" au marché noir des offrandes de nécromants, mais cela reste risqué et le prix à la vente s'en trouvera affecté.

Il existent un temple du culte aux abords de quasiment tous les pylônes qui n'en possèdent pas dans leur enceinte.

Les temples de la religion sont décorés avec un important statuaire représentant la mort sous ses différentes formes, et parfois d'autres statues qui ne semblent pas directement lié au culte.

La réputation du temple est plus lié à la richesse de ses statues en nombre et qualité, qu'à la taille du temple lui même, de plus ces statues auraient différentes fonctions mystiques, connus seulement des clercs et nécromants du culte ayant atteint un certain niveau.
Marché des ossements pour nécromanciens Tout les pylônes possèdent aussi des Nécrothèques qui sont des cénotaphes où sont rassemblées gravées sur des plaques de métal ou de pierre, les vies des personnes morte de façon définitives ou permanentes..
Ces bâtiments sont toujours gérées par des membres de la religion et ils le font de manière entièrement neutres, aucune personnes désirant y déposer la plaque d'un méritant, quelque-soit sa religion, même panhumaniste, même si c'est extrêmement rare, ne peux se voir opposé un refus, les deux seules restrictions sont qu il faut que le défunts ait été un méritants, où une personne d'un certain niveau d'intelligence si il s'agit d'un panhumaniste, et que la plaque gravées ne soient pas un tissus de mensonge effronté, les religieux du culte ont un sort qui permet de détecter le niveau de véracité d'une vie gravée.

La religion n'a pas de chef unique et différents clergés existent, ils peuvent parfois coopérer, mais peuvent aussi sans hésiter se faire la guerre.

Joniel Edmen

Le plus puissant et plus connus est celui du Zoos Nécromant qui dirige plusieurs planète du système du Soleil noir, ils ont sur leurs planètes, bien qu'ils le démentent, des "élevages de personnages bon" sous la forme de villages dominé par les panhumanistes où par des religions d'autres dieux bons, ils les maintiendraient isolé, sans connaissance du monde extérieur, et enlèverais de temps en temps certains de leurs habitants pour les sacrifier quand ils en ont besoin.
Les nécromanciens qui ne font pas partis de l'Orden considèrent cette pratique avec mépris et préfèrent les sacrifices de personnages bon "véritables" capturé avec difficultés.

Un des autres clergé est celui dirigé par Joniel Edmen au pylône de Wasser, c'est la plus puissante cleresse du culte.
Elle gère un des plus important marché d'ossements et de corps, composants importants pour les nécromanciens pour la fabrication de morts vivants.
Elle a un accord avec le pylone d'Arzachena, important pylône à l'ouest de celui de Wasser, où les adorateurs de Chtulhu et notamment la race sous-marine des "Profonds", en échange des ossements trouvé en mer, elle aide à interdire l'utilisation des cadavres et ossements de profonds par les nécromanciens en général et par ceux qui vénèrent la mort en particulier.
Elle est aussi une sculptrice hors pairs et ses oeuvres sont très demandées, notamment pour parer les temples de la religion.

Dans le pylone de Xitragupten se trouve un temple du culte assez modeste en taille, mais il est dirigé par une entité morte-vivante importante dans le milieu des nécromants, elle se fait appeler Zoigoi le Ai, et à l'apparence d'une momie où zombie de chat.
Zoigoi le Ai Ses connaissances dans les arts de la nécromancie en font une référence et de nombreux nécromants qui atteignent la mystérieuse limite du 15ème niveau de leur classe vont la voir pour avoir des réponses.
Dans les sous-sols de ce temple se trouve un escalier extrêmement ancien qui descend dans les strates profonde du pylône, ses vieilles fondations, ses anciennes nécropoles où habitent de nombreux morts vivants, et des passages vers des tunnels courants sur des kilomètres loin sous la surfaces du continent, menant à des endroits inconnus, certains parlent du monde des Chtoniens qui adorent Shudde M'Ell, d'autres vers là ou résident les Lloigors, et plein d'autres suppositions plus où moins saugrenues.

Les clercs de la religion ont accès au sort suivant :

Sonder la vie des morts
Niveau : 1-9
Temps d’incantation : 1 minute
Portée : 10 m
Cible : 1 personne et la ou les plaques gravée de la vie d'une personne
Durée : 1 journée par niveau du sort
Jet de sauvegarde : -
Ce sort permet au clerc où à une personne sur qui sera jeté le sort, après avoir lu l'intégralité d'une où plusieurs plaques ou est gravée la vie d'une personne, de savoir si ce qui est écrit décrit la réalité où est inventé, enjolivée, et jusqu'a quelle point.
Le sort permet aussi de lire n'importe quelle langue écrite, mais ni de la parler ni de la comprendre en l'entendant.
Ce sort nécessite comme composant de la poudre d'argent qui sera détruite à l'utilisation du sort, la valeur totale sera de 500 pièces d'or par niveau du sort.
Une fois l'intégralité des plaques lues, le clerc où la personne qui à reçu le sort, aura un ressentit assez fort prêtant peu aux interprétations, le lecteur saura si le texte est suffisamment véridique pour être accepté dans une nécrothèque.
Le nom de celui qui à validé les plaques est alors gravé en bas de la plaque finale.
En sachant qu'en général 50% des plaques sont rejetées, et 50% sont rejetées plus d'une fois après corrections, des études faites par des historiens, des biographes rédacteurs de plaques, et des personnes ayant bien connue les personnes dont les plaques ont trouvées place dans les nécrothèques, les plaques dites discrètes, à savoir racontant des vies banales, sans intérêts particulier ou originalité, majoritairement des vies de civils sont véridique à 50%, par contre pour les vies riches avec des exploits réalisé, vécu extraordinaire, majoritairement des vies d'aventuriers les plaques sont véridiques à plus de 90%
Dans tout les cas de figures, ce qui entache le niveau de véracité, ne sera jamais des mensonges éhontés où de fausses accusations précises, mais plutôt, des enjolivements, dramatisations, exagérations de certaines descriptions de parties de la vie des personnes.
Une des autre cause du rejet d'un texte peut être le fait que dernier n'auraient pas reçu l'aval de la personne concernée, que celle-ci soit morte de façon définitive, permanente, ou non, typiquement, une biographie à charge, écrite par des ennemis où des personnes voulant nuire à son image, mais cela n'arrive quasiment jamais, car a un coût et est systématiquement rejeté par le sort.
Un style trop mauvais, où de trop nombreuses fautes d'orthographes peuvent faire rejeter le texte aussi, mais cela sera à l'appréciation subjective du lecteur, écrire une biographie est un vrai métier.
Le nombre de plaques et la quantité de texte à lire varie beaucoup d'une personne à l'autre, d'où la durée du sort selon sont niveau.
Plaque de nécrothèque Certains écrits ne nécessitent que quelques heures de lecture, alors un sort du premier niveau suffira, par contre certaines vies extrêmement bien remplies, où éminemment intéressantes, mais venant d'une personne très égocentrique, pourra nécessiter plusieurs jours de lecture, en sachant qu'une personne ne pourra se concentrer sur sa lecture, qu'une heure par jour maximum par point de sagesse qu'il possède au dessus de 9, avec un minimum de 2 heures et un maximum de 10 heures par jour de lecture.
Cette tâche peut-être fastidieuse quand l'on à affaire à un récit long, fade, par contre certaines lectures peuvent être passionnante, voir révéler des secrets plus où moins important, pouvant amener de véritables opportunités pour ceux capables de les déceler, mais aussi parfois déclencher des problèmes de personnes, où pire encore.
Lire les plaques potentiellement's inintéressantes coûtera au delà du prix de base du sort et des composants, sera payer sur la base d'une mission de type "facile" voir ici pour les tarifs. La mission sera confié en général à des étudiants d'université de niveau 1 à 4, comme récompense pour faire un peu d'argent de poche pour les textes courts qui ne prendront que 1 à 2 jours, et comme punition pour ceux nécessitant plus de 2 jours.
Pour les textes potentiellement plus intérresants, cela pourra pareillement être confié comme récompense à des étudiants quel qu'en soient la durée.
Pour les textes critiques, à savoir de personnages puissants, importants, à la vie mystérieuse, il arrive que l'honneur de pouvoir être celui qui pourra être le lecteur soit mis aux enchères, car certains espère y trouver des infos exploitables avec quelques heures/jours d'avance sur les autres, mais les chances seront extrêmement faibles, 1‰ par niveau sur la table A des points d'expérience de la personne dont c'est la biographie, avec éventuellement un multiplicateur x2 voir x3 si c'est une vie particulièrement incroyable.
Le ‰ pourra être retirer autant de fois que nécessaire jusqu'a ce qu'un ‰ soit loupé, et ce seront autant de secrets/opportunités révélées, cela peux aller de la révélation d'un mensonge que tout le monde pense vrai, d'un lien de parenté caché, d'un indice sur l'emplacement d'un endroit où se trouve quelque chose d'intéressant, où d'une révélation, positive où plus souvent négative, sur une personne, un Orden, une religion, et plein d'autres choses encore.
Attention cependant si une telle découverte est faite, parfois l'exploiter peux être dangereux, et il vaudra mieux être sûr de soi et de ses capacités de savoir gérer certaines découvertes.
La lecture dans le cadre de ce sort, ne doit pas être pris à la légère, bâclé, voir sujet au mensonge, comme typiquement donner un verdict alors que l'on ne l'a pas lu, car si quelqu'un refait le sort sur la ou les plaques incriminées et se rend compte de la supercherie, cela est considéré comme un crime grave et l'opprobe sera grande pour le coupable, et il peux avoir de grave ennuis, de la part notamment de l'Orden de la justice.

Les nécromanciens de la religion ont accès au sort suivant :

Connaître le futur des morts
Niveau : 1-9
Temps d’incantation : 1 minute
Portée : touché
Cible : 1
Durée : --
Jet de sauvegarde : -
Ce sort nécessite d'avoir un morceau corporel d'une personne, comme un cheveux, un ongle, quelques gouttes de sang même séchées, ou éventuellement un objet lui ayant appartenu de manière prolongée et/ou intime, comme un bijoux, une arme, un vêtement, un objet utilisé occasionnellement où de façon impersonnelle ne pourra pas être considéré comme tel, par exemple, une chaussette, ou un bouclier utilisé pendant quelques mois ne pourront pas servir de focus pour le sort.
Dernier message avant la fin du monde de Xitragupten Le sort permet de savoir si la personne dont on à le focus, est en vie, morte de manière temporaire, morte de manière définitive, morte de manière permanente.
Plus la personne en question est de haut niveau plus le niveau du sort devra être de même, la base de calcul se fera sur la table A des points d'expériences, et le niveau du sort permet de connaître le statut d'une personne d'un niveau sur la table A des points d'expèrience par 1/3 du niveau du sort, ainsi le sort jeté au 3ème niveau permet de connaître le statut d'une personne de niveau 9 maximum.

Les nécromanciens et les clercs de la religion ont accès au sort suivant :

Dernier message avant la fin du monde
Niveau : 1-9
Temps d’incantation : 1 minute
Portée : touché
Cible : 1
Durée : 1 heure par niveau du sort
Jet de sauvegarde : Spécial
Ce sort fonctionne de la même manière que le sort décrit ci-dessus "Connaître le futur des morts", au niveau du focus nécessaire et du niveau du sort nécessaire.
Ce sort ne peut fonctionner que sur une personne qui est morte de manière définitive et ne pourra être utilisé qu'une seule fois pour une même personne.
La personne qui demande à se voir jeter le sort pourra alors parler avec la personne dont elle à amené le focus, et ce pendant 1h par niveau du sort.
La personne morte définitivement, qui est donc au moment où est jeté le sort, déjà présente dans un nouveau monde, reçoit mentalement le contact avec la personne qui à reçu le sort sur le monde de Xitragupten, elle saura qui essaye d'entrer en contact et pourra refuser celui-ci, car elle sait que c'est le dernier contact qu'elle pourra avoir avec quelqu'un du monde de Xitragupten, et elle désirera peut-être parler avec une personne en particulier.

top