Yigon partie

Dangerosité interne : grande - Dangerosité externe : grande
Alignement : loyal mauvais, Chaotique mauvais.

Le symbole de la religion est une une image du dieu qui se présente sous la forme d'un homme nu musculeux avec des flammes à la place de la tête.
Yigon est lié aux vices, plaisirs extrêmes, principalement le sado masochisme, et à la punition des bétails humains.
Punitions des bétails humains car, le grand dogme de leur culte, est que ceux-ci, qui naissent dans le monde de Xitragupten et qui ont ce statut, sont en fait des primo ou multi reincarnée de personnes venant d'autres univers où le statut de bétails humains n'existe pas, et où ils ont pu abuser de cela, notamment envers l'équivalent des méritants de ces autres mondes.
Ainsi après leur mort, comme punition, ils renaissent sur Xitragupten, sans leur mémoire antérieure et les cultistes de Yigon leur font payer pour leurs crimes.
C'est une divinité relativement récente, soudainement apparu il y a 300 ans.
Elle fait depuis un très forte concurrence à Chaugnar Faugn un dieu du vice beaucoup plus ancien, et moins excessif, basé plus sur le luxe et les richesses.
C'est la guerre entre Yigon et Chaugnar Faugn, mais aussi contre La mère des choses, Betzaran, Equus et les dieux elfique Esberiven et Lanein Clan.
En règle générale aucune autre religion ne les porte dans leur coeur, les deux seuls cultes un peu moins critique sont Le poison et Ouzzz.
Comme tout culte des Grands Anciens celui de Yigon combat les panhumanistes.

Les bétails humains Type L, victimes principales du culte de Yigon
Les bétails humains Type L, victimes principales du culte de Yigon

Les membres du culte organisent régulièrement en l'honneur de leur dieu des orgies sanglantes où la surenchère de sadisme et de masochisme est la règle.
Pour les bétails humains se faire acheter par un disciple de Yigon est la pire chose qui puisse lui arriver, il est même préférable pour eux de se faire acheter par un nécromancien.
Avoir pour maître un membre de cette religion est la garantie d'une existence de cauchemar, faite de supplices en tout genre qui mènera à la mort, mais même la mort ne sera pas une délivrance, car si les corps ne sont pas trop abîmé, ils sont ramené à la vie par des clercs de la religion, pour pouvoir être de nouveau supplicié.
La folie survenant relativement vite après quelques années voir mois seulement de ce traitement, les magiciens de la religion, jettent aux infortunés des sorts d'oublis, pour avoir de nouveau des esprits vierge à tourmenter.
Mais les sorts utilisés qui ramènent à la vie, chaque fois drainent de l'énergie vitale, après avoir un certain nombre de fois, les bétails humains sont alors dit "Yigonnisé" et sont à se moment-là, libéré de leur souffrances une bonne fois pour toute, ou vendu à des nécromanciens, ou encore revendus pour des fortes sommes aux panhumanistes ou quand il s'agit d'elfs bétails humains aux cultes elfique bon , car chez les méritants, la valeur des bétails humains "Yigonnisé" est faible, étant donné qu'ils sont réduit à l'état d'épaves physiques et mentales, souvent mutilées et à moitié démentes.
Il arrive, mais c'est très rare, que des bétails humains montrent une résistance hors du communs à ces traitements, dû à une forte volonté et souvent forte constitution, alors si c'est possible, il sera formé pour devenir un méritant.
Ces festivités cruelles ne sont pas sans danger pour les méritants qui y participent, car il doivent donner aussi du leur, il arrive que certains sortent de ces événements mutilé, voir y trouvent la mort, car le niveau de créativité morbide de ces fêtes, est l'indicateur du succès de la célébration, et il peut arriver de cet fait que des morts vivants, des animaux, des monstres, y participent.

Ilgenrod
Ilgenrod

Le pylônes de Molnu hot est dirigé par Luthic, une puissante infiltratrice qui a abandonné le culte de Chaugnar Faugn pour celui de Yigon, le pylône est devenu un gigantesque et dangereux bordel de luxe, moins d'une centaine de méritants y ont le statut de résident permanent, et ceci pour une raison inconnue, tous sont du culte de Yigon, sauf 5 qui sont clerc de Chaugnar Faugn et ils s'occupent du grand temple de leur religion, il n'y a pas de temple de Yigon car toute pièce aménagée pour les réjouissances sanguinaires est considéré comme un temple.
Zoer Kur Possède un gigantesque temple de la religion, un autre important temple se trouve à Glauque Notor
Il n'existe apparemment aucun autre temple en dur, mais tout lieux où est organisé une "cérémonie" pour le dieu, devient un temple pendant la durée de celle-ci.
Le pylône Mantchou a une forte activité des membres du culte.

Le chef de la religion se nomme Ilgenrod, est un infiltrateur d'un niveau intermédiaire, mais qui a dépensé la fortune colossale qu'il avait accumulé en tant que grand marchand d'objets magique, pour développer la religion et organiser des carnages dans le pylône Mantchou où il réside, des carnages qui sont devenu légendaires.
Avoir une invitation pour participer à une des fêtes qu'il organise, c'est faire parti des gens qui comptent dans le culte, mais il faut participer aux frais, qui sont très élevé, il faut soit payer 100.000 pièces d'or, soit venir avec un bétail humain qui sera mis à contribution, bien évidemment la qualité de ce dernier devra être à la hauteur de l'événement.
Ilgenrod serait doté du pouvoir, donné par Yigon, qui lui permet, en regardant les personnes dans les yeux, de leur montrer toutes les horreurs qu'il a inventé et pratiqué pendant les cérémonies du culte, ce qui mettrait les méritants dans un état de confusion prolongé.
Avec ce même regard tuer il peu tuer net des bétails humains, submergé par la terreur de ces visions.
Les fêtes organisé par Ilgenrod sont particulièrement dangereuse, on parle d'un taux de 5% de mort chez les méritants et autant d'amputations plus ou moins graves.

Luthic
Luthic

L'autre personnage central de la religion, est donc Luthic, qui dirige le pylônes / bordel de Molnu Hot.
Ses ennemis disent qu'elle n'aurait pas complètement coupé les ponts avec son ancienne religion, de Chaugnar Faugn, et qu'elle jouerais un double jeu.
Elle et Ilgenrod se détestent et auraient déjà plusieurs fois essayé de faire assassiner l'autre, cette rivalité à tendance à diviser la religion en deux camp, chacun ayant son champion.

Les clercs de la religion ont le pouvoir de faire des scarification magique sur les membres du culte, mais seul certains pratiquent cette discipline, car cela nécessite des dons artistiques, ils s'entraînent alors dans la compétences adéquates.
-Les clercs qui pratiquent les scarifications magiques doivent avoir le niveau du pouvoir magique que la scarification vas donner, ils seront par conséquent minimum du 12ème niveau.
-Un individus peut recevoir maximum 5 scarification, après cette 5ème scarification, l'intégralité de sont corps, hormis ses mains et son visage seront recouvert de scarification, une sixième sera possible mais à ce moment là, sont visage et ses mains seront aussi recouvert, ce qui donnera de bonnes indications de sa religion, chose qui peux être facilement un problème dans beaucoup d'endroit ou au gré des rencontres.
-Le pouvoir octroyé par ces incisions peuvent être de n'importe quelle nature, mais prendront les points de magie equivalent.
-Les dessins seront au choix du porteur et ne sont pas lié au niveau symbolique du pouvoir octroyé.
-Un clerc ne peut pas se faire cela à lui même.
-Chaque niveau du pouvoir de la scarification nécessite de la part de celui qui la reçoit, de faire un jet sous la sagesse avec un dés à 20 faces pour ne pas perdre un point d'essence, jet avec un malus de 1 par niveau de la scarification au dessus du 10ème (donc minimum -2).
-Une scarification ne peut pas recouvrir un tatouage de symbole religieux de clercs, un symbole religieux de clercs prend l'emplacement de 1 scarification.
-Quand une personne scarifiée est faite prisonnière, il est très courant de l'écorcher pour éviter tout risque, la personne devra faire 1 jets sous sagesse avec 1d20+10, chaque jet loupé 1 point d'essence sera perdu, et chaque scarification demandera un jet.
Scarification

Scarifications, une pratique répandue dans le culte
-La scarification enlevée, la personne récupère ses points de magie, et cette peau écorchée garde une aura magique qui est un composant puissant pour potions/objet magique (5000 gp géométrique par niveau de la scarification au dessus de 11ème).
-Une personne ne peut recevoir qu'une scarification dans sa vie par niveau qu'elle à atteinte sur la table des points d'expérience.
-Pareillement un clerc ne peut effectuer dans sa vie qu'une scarification par niveau qu'il a atteint sur la table des points d'expérience.
-Le clerc peut faire cela gratuitement en récompense d'un grand service rendu, ou se fera payer l'équivalent du prix d'un objet magique de même niveau.
Les scarifications brillent magique, mais pas à travers une couche de vêtement d'une certaine épaisseur.

Niveau de perversité

Tout joueur membre de la religion devra décider de son niveau de sado masochisme sur une échelle de 1 à 5 :
Avant de faire son choix il est important de savoir que les sorts de soins des clercs qui sont très courant et souvent gratuits, permettent une régénération complète des tissus et l'effacement de presque toutes les cicatrices, mais ne permettent pas la récupération d'amputation graves, comme la perte d'un membre.
Niveaux de perversité :
1-"j'aime bien donner des grosses fessées et qu'on me pince les tétons".
2-"j'aime bien donner des grosses fessées avec des martinets et que l'on me brûle avec des cigarettes".
3-"j'aime bien fouetter avec des longs fouets et qu'on me perce les tétons avec une aiguille".
4-"j'aime bien brûler avec des fers chauffés à blanc et que l'on me rende la pareille".
5-"j'aime bien : je vous laisse imaginer le pire du pire du pire et que l'on me rende la pareille.

Le niveau d'intensité des cérémonies est noté sur une échelle de trois : 1 elle sera brutale, 2 elle sera sanglante, 3 elle sera gore
et selon le nombre de participant méritants sera classé dans 5 catégorie
Catégorie 1 - moins de 20 méritants : Sauterie
Catégorie 2 - entre 21 et 50 méritants : Fête
Catégorie 3 - entre 51 et 100 méritants : Célébration
Catégorie 4 - entre 101 et 250 méritants : Cérémonie
Catégorie 5 - plus de 250 méritants : Sacre

Pour bénéficier des avantages de ce statut, il faut avoir participer à un minimum de cérémonie, au moins une gore.

Des vampires, pas trop baroque, sont parfois invité aux cérémonies, pour ajouter une touche d'exotisme et de danger
Des vampires, pas trop baroque, sont parfois invité aux cérémonies, pour ajouter une touche d'exotisme et de danger

Avantages et inconvénients des niveaux de perversité

Les plus
Chaque niveau de perversité donne 1% géométrique de bonus aux jets héroïque / liés à la résistance aux douleurs, donc au niveau 5 : +16%
Donne un bonus de +1 par niveau de perversité aux jets sous la sagesse qui sont fait pour éviter de perdre des points d'essence face à des souffrances physiques intenses et courte (torture ou acte d'auto mutilation par exemple).
Donne 1% géométrique + % d'ajustement de charisme où % d'ajustement de beauté (au choix) de vous faire repérer et inviter gratuitement à une prochaine cérémonie, car sinon il faut payer (25000gp minimum pour une fête brutale, plutôt 50 000gp en général pour des fêtes sanglantes ou gores) ou venir avec son bétails humains et/où du "matériel".
Donne 1% géométrique + % d'ajustement de charisme ou % d'ajustement de beauté (au choix) de vous faite une/un ami(e).
Être présent à une cérémonie quand une spirale arrive (voir ci-dessous).

Les moins
Donne 1% de chance géométrique multiplié par l'intensité de la cérémonie d'avoir à tirer une blessure mortelle (48% maximum), faire autant de jet jusqu'a ce qu'un soit réussi, sauf si bien sur c'est grave, comme une amputation, sinon tout les autres types de dégâts seront soigné quasi immédiatement par des clercs participants ou des objets magiques qui régénèrent qui sont mis à disposition.
Si l'on est tué, ce sera toujours à porté du sort de rappel à la vie, si c'est possible (pas si par exemple ont est décapité ou avec des blessures de ce genre qui nécessitent un sort de régénération).
Chaque fois qu'une blessure mortelle à lieu, faire deux jets sous la sagesse pour ne pas perdre de points d'essence (20 naturel toujours loupé), il faut réussir au moins un des deux jets.
Être présent à une cérémonie quand une spirale arrive (voir ci-dessous).
Les bétails humains participants ont 25% fois le niveau d'intensité de la cérémonie d'avoir une blessure mortelle, faire autant de jet jusqu'a ce qu'un soit réussi, sauf si bien sur c'est grave, comme une amputation, sinon tout les autres types de dégâts seront soigné quasi immédiatement par des clercs participants ou des objets magiques qui régénèrent qui sont mis à disposition.
Les bétails humains participant perdent 1d4-1 points d'essence par points d'intensité de la cérémonie.

Il est interdit d'essayer d'assassiner ou de nuire à ses ennemis pendant une célébration, ce qui fait que les personnes ayant des griefs les unes envers les autres, restent à bonne distance de leur(s) ennemi(s) pendant l'évènement, pour éviter les problèmes en cas d'accident fortuit.

Spirale
Spirale

Spirale

Pendant certaines cérémonie, peut arriver un phénomène qui est nommée "une spirale".
Pendant l'évènement, une frénésie de cruauté peut se saisir par contagion de tout les méritants participant, et tous deviennent alors hors de contrôle, la cruauté deviens mortelle, souvent le cannibalisme s'empare de l'assemblée et les bétails humains sont dévorées, il arrive parfois que certains méritants subissent des transformations temporaire, comme l'allongement des doigts qui se dotent de griffes acérées, les bouches se transforment en mâchoires monstrueuses etc.
Le phénomènes ne dure que quelques dizaines de minutes, mais en général aucun bétails humains n'y survie, beaucoup sont irrécupérables, et la dangerosité pour les méritants grimpe en flèche aussi.
Il arrive que dans certaines spirale, Yigon en personne apparaisse et participe au massacre.
Les chances qu'une spirale ai lieu est de 1% par niveau d'intensité des cérémonies multiplié par sa catégorie.
Les chances que Yigon apparaisse au cours d'une spirale est calculé de la même façon mais multiplié par deux.
Quand une Spirale à lieu :
-les pourcentages de chance de blessures mortelles pour les méritants sont multipliés par 2 mais seront à faire un maximum de : un dés 1 à niveau d'intensité de la cérémonie, soit maximum 1d3 fois.
-tous les bétails humains participants sont dévoré à 1d10x10%, au dessus de 49% ils sont irrécupérables par le sort rappel à la vie, en dessous de 50% ils subissent 1 dés pourcentage fait arrondit au supérieur donc maximum 5 (si 18% avait été fait, se sera donc 2 fois), amputation/mutilation à tirer sur les tables des blessures mortelles, les tirages "cicatrices" ou membres cassés sont a considéré comme coupé, ils perdent le double de points d'essence.
-les méritants gagnent 1d4% en constitution, et le pouvoir d'utiliser 1 fois un pouvoir qui leur permet de se régénérer de 1 points de vie par round jusqu'a ce qu'il soit à leur maximum, mais pour faire cela, il faut qu'ils passent chaque round en continu, concentré sur ce pouvoir, ils ne peuvent rien faire d'autre, même pas bouger, si ils s'arrêtent ou sont interrompu (règles d'intérruption de sort applicable), le pouvoir est consommé et s'arrête.
Il est possible d'avoir plusieurs fois ce pouvoir.
Si Yigon est apparu les méritants gagnent le pouvoir de s'auto régénérer intégralement une fois tous membres perdu, mais il faut être vivant pour pouvoir le faire et prends plusieurs tours de jeu, dans les même conditions que décrites pour les régénérations simples.
Il est possible d'avoir plusieurs fois ce pouvoir.

My little poney
My little poney

Étant donné que Equus fait la guerre aux membres de la religion, pour ces derniers utiliser un cheval peut être dangereux, il arrive que leur monture aient des comportements incompréhensibles au pires moments, typiquement ils se cabrent ou essayeront de désarçonner leurs cavaliers quand il s'agit de fuir face à un danger, prennent la fuite à la première occasion etc.
Donc les membres du culte se tournent vers d'autres montures comme les chameaux, mais ces derniers ne sont pas fait pour tous les climats et peuvent parfois se révéler un problème dans le cadre d'un groupe (vitesse, disponibilité, signature), ils sont en général sur des des hippogriff ou des griffons ou utilisent d'autres moyens de transport alternatifs, comme des sorts ou des objets magiques.
Comme pied de nez à Equus face à cela, ils utilisent comme instrument de torture pendant leurs cérémonies, un des emblèmes de la religion d'Equus, les jouets "mon petit poney", jouets très populaire auprès des enfants, même si ceux-ci se tournent vers d'autres religions en grandissant.
Ce jouet en caoutchouc d'aspect inoffensif, est, entre les mains d'un disciple de Yigon, un instrument de terreur pour les bétails humains, qui n'osent jamais toucher ces jouets, sauf si ont leur ordonne, car une de leur innombrable superstition veux que toucher une de ses figurines ferait qu'ils seront revendu dans l'année à un disciple du culte.

Comme les nécromanciens, les cultistes de Yigon sont des cibles de choix pour les panhumanistes, particulièrement ceux qui se font remarquer pour leur cruauté.