Nothrighes de Khreul Fréquence : Rare
Nombre : 1-10
AC : 0
Move : 9"/ vol 24"
HD : 16+8 99%
Taille : L (7 mètres de haut, 30 mètres d'envergure)
In lair : 70%
Type de Trésors : comme méritants + ossements + composants I + Relique
Alignement : Loyal Evil
Intelligence : méritant (12-21)
Attack 5
Dommage : 2 bras 2-16+10 à mains nue où pieds où 2 attaques 5-20+10 avec armes + 2 ailes pour 2-12 + 1 sorts, peur
Attaques spéciales : Armes à distance portée dégâts x3, Sorts, Absorbundiste
Défenses spéciales : Immunisés a la peur, aux maladies, armes +1 pour les toucher, Relique.
Résistance à la magie : 50%
Psionics : none
XP/Level : 14210+niveau de casteur4

Les Nothrighes de Khreul, comme ils s'appellent eux-mêmes, sont une mystérieuse race de géant, pourvus d'aile immense leur permettant de voler avec aisance sur de grande distance (800 km par jour).
Ils mesurent entre 6 et 7 mètres de haut et leurs ailes membraneuses ont une envergure de plus de 20 mètres.
Leur tête est dissimulées sous une cagoule en pointe qui sont des reliques propre à leur race et leur culte, dotées d'un orifice central unique, elles laissant paraître un oeil fendu, semblable à celui des serpents, mais avec les mêmes teintes que les yeux humains.
Ils ne montrent jamais leur visage et personnes ne semble avoir jamais vus leurs traits, ou en tout cas ne l'avoue directement, car pour les Nothrighes de Khreul voir leur visage est un sacrilège ultime, et ce pour une raison inconnue.
Toute personne coupable de détenir ce secret, voit son existence hypothéquée, car les géants mettent tout en oeuvre pour tuer de manière définitive le blasphémateur, en mettant sur sa tête des contrats très lucratifs pour les chasseurs de primes et les guildes.
D'après les rumeurs, ils n'auraient en fait pas de tête, et auraient uniquement cet oeil unique flottant à une cinquantaine de centimètre au dessus de leur épaules.

Ils semblent tous de sexe masculin, et sont dans l'absolu, asexués, car ils n'ont pas un schéma de reproduction classique, ils semblent êtres crée littéralement, dans les temples de leur culte au cours de cérémonies particulières.
Quand un nouveau Nothrighes De Khreul "apparaît", il est directement de taille adulte, mais la notion d'âge n'est pas absente, car ils utilisent entre eux les notions de "jeune", "jeunesse", "adulte", "ancien".
Ils vivent un petit peu plus vieux qu'un humain, mais la notion de vieillesse est relative, car ils gagnent en puissance jusqu'à la fin de leur vie, sans connaître les diminutions physiques et mentales dû à l'age que connaissent les autres races.
Ils meurent brutalement, ne semblant être conscient de leur fin proche que quelques jours avant l'échéance fatidique, qu'ils repoussent grâce à des potions de longévité qu'ils absorbent avec l'aide d'un sort, n'ayant pas la possibilités de boire de potions.
De la même façon ils boivent et mangent en utilisant ce même sort.
Cette méthode d'absorption des aliments, conforte la théorie voulant qu'ils n'aient pas véritablement de tête à proprement parler.
La cérémonie qui permet de perpétuer l'espèce, nécessite une partie d'un membre de la race, probablement l'oeil d'après les conjectures les plus répandues.
Pour cette raison étant donné qu'au cours de l'histoire, des dépouilles de la race étant définitivement perdues pendant des actions violentes comme les guerres, leur nombre qui semble, étant donné leur système de "procréation" limité, diminue avec les années et ils paraissent à terme condamné à disparaître.

Originellement, ils vénéraient tous le grand ancien Snag, et ils résidaient dans une gigantesque cité forteresse ayant pour nom Khreul, qui flotte dans Doh Nah, la dimension dirigée par Snag.
Durant la guerre contre Primordiaux en l'an 0, ils subirent de terribles pertes.
1500 ans après ce conflit, L'un d'entre eux, Mektarfa, devenu très puissant, accéda au statut de demi-dieux, les autres membre de la race se mirent à le vénérer en lieu et place de Snag.
Pour éviter une guerre entre les géants serviteurs de Mektarfa et des créatures résidant dans Doh Nah, nommées "le peuple rouge" qui eux continuaient à servir Snag, les deux grands anciens décidèrent que les Nothrigues et leur nouveaux chef devaient partir de la dimension.
Ils tentèrent alors de s'installer sur la planète Zolop, contrôlée par la les Drakes, une race extrêmement hostile qui rejette toute présence étrangère.
Après plusieurs années de guerre et malgré l'appui de Snag, les Nothrigues furent contraint de partir pour éviter une destruction complète.
Ils s'éxilèrent de nouveau, cette fois vers la planète Xitragupten et tentèrent de s'établir dans le pylône de gorée, mais un nouveau conflits les en chassèrent.
Ils finir par s'installer pour de bon dans le pylône de Shangri-La, où ils construisirent le seul et unique temple de leur dieu, où celui-ci réside maintenant.
Malgré cette scission, Mektarfa et Snag et leurs cultes ne sont pas ennemis.
La cité de Khreul elle est semble-t-il restée vide depuis cette époque.

Orbe de Khreul

Ils emmenèrent avec eux dans deux vaisseaux monde nommée Syshal et Æggíth, une fortune considérable en platine, en pierre précieuse, mais surtout leurs "Orbe de Khreul", un objet magique ayant la forme d'un oeuf oblong d'une cinquantaine de centimètre de diamètre, qui a la propriété de littéralement créer ou "pondre" des gemmes spéciales appelée "gemmes d'orbes de Khreul" se présentant comme un pierre précieuse déjà taillé de la taille d'un oeuf de poule, ayant les teintes d'un rubis et d'un saphir très pâle.
Elles émanent une aura magique mais on des caractéristiques de reliques car elles ne peuvent être détruite, et ne peuvent être perdue, si c'est le cas, elles réapparaîtront à proximité de la dernière personne en vie à l'avoir touchée, personne ne sais ce que deviennent celle pour qui cette condition n'est pas remplie.
Les orbes en produisent de manière complètement aléatoire, en moyenne un par an, une année pourra en voir créer deux, quand une autre n'en verra aucun.
Ces gemmes très prisées pour la joaillerie se vendent un demi million de pièces d'or chacune.
Il existerais 11 de ces orbes, la guerre contre les drakes coûta aux Nothrigues de Khreul une véritable fortune, en vie et en argent, et pour financer leur installation au pylône de Gorée,ils furent obligé de vendre Æggíth, un de leur deux vaisseaux monde qui à gardé son nom mais est maintenant aux mains des autorités du Pylône de Xitragupten et de son maître le Cheval Dragon nommé Fitzroy.
Une fois chassés de Gorée ils revendirent les 5 palais qu'ils avaient achetés mais à perte, et pour pouvoir s'installer à Shangri-La, ils furent obligé de vendre six orbes de Khreul.

Leur installation sur Xitragupten, Initialement au pylone de Gorée, ne se passa pas sans hostilités, notamment avec une puissante famille de Gorée, les Bukarenninia, avec qui ils avaient marchandé pour acquérir des palais pouvant accueillir une partie d'entre eux.
Pour une raison inconnue, les choses s'envenimèrent avec la famille, qui s'allia alors à un Orden "L'orden des chasseurs" nouvellement crée, qui voulaient l'expulsion des nouveaux arrivant, qui, extrêmement riches, rachetaient de gigantesques habitations du pylône faisaient flamber les prix de l'immobilier.
Gemme d'orbe de Khreul Commença alors un conflit, connu sous l'appellation de la "guerre du 57 artère d'Oxanat" du nom de l'adresse du principal palais acheté par les Nothrigues de Khreul, et qui fut le lieu de l'affrontement le plus sanglant de cette guerre faite d'opération commando.
Le chef de la famille Bukarenninia, Félix-François-Mélégil, pris la tête de l'Orden, et sans parvenir vraiment à les vaincre, il les poussa à partir pour éviter des pertes trop importantes, les Nothrigues bradèrent les palais achetés afin de pouvoir quitter le pylône au plus vite, une partie de la vente se fit au bénéfice des Bukarenninia, ce qui déplu fortement aux membres de l'Orden, comprenant qu'ils avaient été manipulées, ils se retournèrent alors contre Félix-François-Mélégil et sa famille, soutenus par une famille rivale, les Skaven.
Félix-François-Mélégil fut tué et sa famille décimée, quelques survivant réussirent à prendre la fuite et vivent maintenant au pylône Xitragupten.
Suite au retrait des Nothrigues de Khreul, et à la fin des représailles contre les Bukarenninia, l'Orden des chasseurs fut dissous.

Les Nothrigues de Khreul sont organisés en petites communautés qu'ils appellent "congrégations" et qui comptent chacune de 1 à 10 individus maximum.
Une congrégation peut ne plus compter qu'un seul individus, mais garde son appellation.
Chacune de ces organisation a un chef qui est élu par les autres membres, à la majorité simple, le chef peut-être aussi changé par le même type de vote.
Les congrégations portent le nom de leur chef, tel la congrégation de Yassuunal, de Vièss, de Zorosine, etc.
Quand une décision importante doit-être prise, les chefs des congrégations concernés par celle-ci se réunissent et votent.

Ils sont de moins en moins nombreux et il en resterais une centaine, qui se répartissent approximativement ainsi :
50 au pylône de Shangri-La
30 dans le vaisseaux monde nommé Syshal, qui demeure dans l'orbite de la planète Xitragupten
Les autres sont dispersés dans différents pylônes où cités d'autres planètes.

Un squelette de Nothrigue de Khreul vaut une fortune, au complet, sans le crâne, car aucun n'à jamais été vu, confortant encore la théorie de l'oeil flottant, un squelette vaut dans les 9 millions de pièces d'or, où 4500 pièces d'or le kilos.
C'est un composant important pour certaines potions, et quelque-uns de ces os seraient des reliques naturelles.
Mais un tel commerce rarissime ne se fait pas au grand jour, car les personnes qui s'y adonneraient, attireraient la colère des membres de la race.
C'est pour cette raison qu'une éventuelle vente de ce type se fait au marché noir par l'intermédiaire des Guildes.
Certains membres de la Raya sont connu pour utiliser des os de Nothrigues de Khreul comme reliques, notamment les tribus "La main gauche de l'aurore" et "Un lieu où renaître".
Les Nothrigues de Khreul ne rachètent pas les dépouilles de leurs membres, ni ne payent de rançons.
Syshaul, vaisseaux monde des Nothrigues de Khreul Il est possible de les leur rendre gracieusement, mais il ne faut espérer rien d'autre qu'un remerciement poli.
Par contre ne pas leur donner des informations détenues, qui leurs permettraient de récupérer un corps par leur propre moyen, si cela est su, mettra le ou les détenteurs des dites informations en danger.

la cagoule que tous portent et qu'ils ne semblent jamais quitter sont des reliques, elles sont faite d'un épais cuir très souple, qui peut-être du crocodile, du serpent géant où de la Wyvern.
Elles ont la capacité de ne pouvoir être retirées que par leur porteur, et sans contrainte, comme par exemple un sort de charme ou de commandement.
Le second pouvoir est de donner le pouvoir d'ultravision.
Mais son pouvoir le plus important est quelle donne à son porteur la capacité de jeter des sorts comme un Absorbundiste, à savoir un temps d'incantation instantané.
La contrepartie est qu'elle empêche de parler une autre langue que celle des Nothrigues de Khreul, y compris pour les sorts.
Ces pouvoirs fonctionnent pour toute personne enfilant la cagoule, mais étant donné sa taille, et sa contrainte son utilisation est compliquée.
Elles pèsent 100 pièces d'or et toute personne jusqu'à une taille d'ogre voulant l'utiliser, en optimisant la façon de la porter (en incluant un poids de 100 pièces d'or supplémentaire d'armature, subira les malus suivant :
-Il aura un aspect étrange pour le moins
-Aura un malus de -4 à sa classe d'armure
-Aura -4 à ses jets d'attaque au corps à corps et -8 aux jets à distance
Si il est de taille géante ou approximativement de la taille d'un Nothrigue de Khreul, il n'aura pas besoin du poids supplémentaire d'armature, et subira les malus suivant:
-Aura un aspect singulier
-Aura un malus de -2 à sa classe d'armure
-Aura -2 à ses jets d'attaque au corps à corps et -4 aux jets à distance
Les Nothrigues de Khreul interdisent l'utilisation de ces cagoules et destinent celles qui seraient en "surplus" suite à la disparition définitive ou permanente de l'un des leurs, a la destruction par Talos une entité, la seule à pouvoir détruire des reliques en dehors des divinités.
Ceux qui les utilisent "illégalement" voient leur têtes misent à prix.
Il est connu que quelques dragons de la raya les utilisent.
Pour pouvoir utiliser cette cagoule à son plein potentiel, il faut apprendre la langue des géants, ce qu'ils interdisent également pour des raisons relativement évidentes.
Il existe des livres permettant d'apprendre cette langue, 3 versions linguistique ont été écrite, une "commun/Nothrigue", une "elf noir/Nothrigue" et enfin une version "Dragon/Nothrigue".
Ils commencèrent à faire la chasse à ces manuels pour les détruire en même temps que leurs propriétaires, et utilisateurs, ils réussirent à tuer les auteurs, mais devant le nombre de copies de plus en plus grand circulant, ils abandonnèrent ce pistage sans fin.

Les Nothrigues de Khreul en combat

Ils sont extrêmement intelligents, doté d'une grande sagesse et sont tous sans exceptions magicien-clerc, certains de haut niveau, vénérant exclusivement Mektarfa.
Ils parlent en plus de leur langue naturelle, au moins le commun ainsi que une ou deux langue locale, comme le Dragon pour ceux se trouvant à Shangri-La par exemple.
Ils peuvent jeter chaque round un sort, 1 en segment comme les absorbundistes, grâce à leur cagoule.
Ils peuvent alternativement combattre avec deux attaques avec où sans armes, car ils sont tous ambidextres et n'utilisent pas d'armes à deux mains, où avec des coups de pieds pour essayer d'écraser ou projeter leurs adversaires de petites tailles.
En plus de ces deux attaques, ils peuvent à l'aide de leurs ailes, tenter de faucher leurs cibles avec la tranche ou avec une attaque perçante portée par la grande griffe qui termine leurs ailes membraneuses.
Toute personne qu'ils attaquent ou qui les attaque devra faire un jet de protection contre la peur avec bonus de sagesse applicables, si ils loupent ils feront toutes leurs jets avec un malus de -4 aux chances de toucher et auront 5% par segment d'incantation de louper leur sorts.

top